Trois associations poursuivent Facebook, Twitter et Youtube