Deux nouvelles études de l’OMS/Europe révèlent qu’une proportion importante d’aliments censés êtres adaptés aux bébés contient des taux de sucre trop élevés. Et qu’ils ne conviennent pas aux nourrissons de moins de 6 mois.