Les autorités turques ont interpellé lundi soir à Istanbul 159 étudiants réclamant la démission d’un recteur nommé par le pouvoir et la libération d’autres étudiants précédemment arrêtés pour avoir accroché un tableau orné d’un symbole associé à la communauté LGBT.