Le président du Conseil italien, Mario Draghi, s’est montré particulièrement ferme, jeudi, durant la réunion, par écrans interposés, des chefs d’Etat et de gouvernement.