« Cette erreur, ce vote sont, du point de vue de la France, derrière nous, » a déclaré Manuel Valls