Il est considéré comme un des pionniers du djihadisme français pour être parti en Syrie dès 2012, soit un an et demi avant que le groupe EI