Deux juges antiterroristes parisiens ont ordonné un procès aux assises pour Kevin Guiavarch, pionnier du jihad de 28 ans accusé d’avoir combattu en Syrie au sein du groupe Etat islamique (EI) dont il se dit désormais « repenti », et pour ses quatre épouses, a appris l’AFP lundi de source judiciaire.