Les opticiens restant ouverts, c’était le moment de commander les lunettes pour lesquelles une ordonnance traînait dans mon portefeuille depuis quelques semaines. Il n’y avait pas grand monde, et la boutique peinait à animer la rue à elle seule. C’était quand même agréable de voir un rideau levé…