Cette fois-ci, elle s’est rendu compte qu’elle est allée trop loin. Adepte des déclarations choc, l’élue américaine Marjorie Taylor Greene a présenté ses excuses lundi, après avoir comparé il y a quelques semaines le port du masque obligatoire à la Shoah.