SANTÉ – C’est une première aux États-Unis, et la troisième dans le monde. Après une greffe de pénis qui avait échoué en Chine en 2006, puis une réussie en Afrique du Sud en 2014, c’est un Américain de 64 ans qui vient de subir cette opération particulière