Malika Belarbi (CGT Santé) demande au gouvernement « d’informer et sensibiliser les professionnels »