A l’initiative du Royaume-Uni, qui se targue d’avoir mis en place un processus efficace de vaccination, le Conseil de sécurité de l’ONU discutera mercredi de l’accès aux vaccins contre le Covid-19 et doit aborder plusieurs questions susceptibles de diviser ses membres.