Le ton est monté vendredi entre la Maison Blanche et Facebook à propos de la désinformation liée aux vaccins: Joe Biden a accusé la plate-forme de « tuer des gens », et cette dernière a balayé ces critiques en disant aider « à sauver des vies. Un point c’est tout. »