Une âpre compétition, mais des urnes qui risquent d’être encore boudées: la France vote dimanche pour un second tour des régionales et départementales qui électrise la classe politique à un an de la présidentielle, mais beaucoup moins les électeurs.