Après avoir fui les rangs de l’armée de Bachar al-Assad, dont il a dénoncé les méfaits, Sami Kurdi avait néanmoins été mis en cause par la j