L’ancien président de la Ligue de football professionnel (LFP) propose « 40 millions d’euros pour nos 15 000 clubs », par le biais d’un « prêt garanti par l’Etat ».