Trois CRS, qui avaient été placés mercredi en garde à vue dans l’enquête sur des violences dans un Burger King en décembre 2018, en marge d’une manifestation des « gilets jaunes » à Paris, ont été mis en examen, a appris samedi l’AFP de source proche du dossier.