Confrontée à d’importantes difficultés financières, VLM a demandé la protection du tribunal administratif d’Anvers le 13 mai pour une période de six mois. Ainsi à l’abri de ses créanciers, la compagnie belge se donne du temps pour poursuivre sa restructuration et reprendre son souffle avant de…