Les Houthis avaient été classés parmi les groupes terroristes par l’administration Trump. Des organisations d’aide humanitaire estimaient alors que cette désignation entravait leur aide sur le terrain.